le mariage gay prépare une société de violence, estime le cardinal andré vingt-trois
le mariage gay prépare une société de violence, estime le cardinal andré vingt-trois © reuters

Il doit mettre en place prochainement une cellule d'écoute pour les victimes de pédophilie, alors que ressurgit une affaire autour d'un prêtre qui se présente comme psychanalyste. Le cardinal André Vingt-Trois encourage les victimes à porter plainte.

"C'est délicat, car nous n'avons aucun témoignage direct. Nous n'avons aucune victime en face de nous", assure dans une déclaration le diocèse de Paris. Il reconnait toutefois qu'en 2014, un témoignage écrit anonyme a été transmis, via un prêtre, directement au cardinal Vingt-Trois. Ce témoignage met en cause le père Tony Anatrella, mais le plaignant, invité à rencontrer le juge ecclésiatique du diosèse, n'avais pas donné suite.

Fin avril, c'est un nouveau prêtre parisien qui encontre le cardinal, en disant avoir le témoignage d'autres personnes, toujours contre Tony Anatrella... Mais là encore, aucune plainte ni aucun témoin direct. Plusieurs médias (dont Mediapart) affirment aujourd'hui que l'archevêché de Paris a été alerté dès 2001.

Tony Anatrella, 75 ans, thérapeute, donne chaque année des cours aux séminaristes de deuxième année du diocèse.Il est également connu pour ses prises de position très controversées contre l'homosexualité.

Le prêtre a déjà fait l'objet d'une plainte pour attouchements sexuels en 2006, dans le cadre de "thérapies" visant à "guérir" ces personnes de leur homosexualité. La plainte avait été classé sans suite par le parquet de Paris.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.