Le khat se retrouve souvent dans les pays africains (ici en Somalie)
Le khat se retrouve souvent dans les pays africains (ici en Somalie) © Reuters / Feisal Omar

Les saisies de khat, une drogue interdite en France mais dont la consommation est autorisée en Grande-Bretagne, sont en très forte augmentation à Calais, ont annoncé mardi les Douanes.

Les douaniers de Calais et du tunnel sous la Manche viennent de saisir en trois mois presque le triple des saisies réalisées sur l'ensemble de l'année 2012, ont-elles précisé.

La direction des douanes du Nord Pas-de-Calais précise qu'une dizaine de tonnes de khat ont été interceptées en quelques semaines au cours d'une dizaine de saisies différentes dans des véhicules en provenance du Royaume Uni.

Près de deux tonnes de khat ont même été saisies par les douanes françaises en trois jours, un record par rapport à l'an dernier.

Explications de cette explosion de trafic de khat avec Laurent Pasquier, chef de la division des douanes de Calais Tunnel.

Le khat, qu'on appelle aussi "la salade" ressemble un peu à des feuilles d'épinard, et produit des effets équivalents à la feuille de coca quand on les mâche. Comme les amphétamines, ils sont stimulants et euphorisants. Les arbustes de khat se trouvent surtout en Afrique Orientale et dans la péninsule arabique.

En 2012, sur l'ensemble du territoire français, 4,5 tonnes avaient été saisies ce qui constituait déjà un record et le double de la quantité saisie en 2011.

Le khat est une drogue illégale dans 16 des 27 pays de l'Union européenne dont la France.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.