C'est l'un des criminels français les plus recherchés en Europe. Il s’appelle Karim Ouali et il est ce matin à la Une du site internet d'Europol.

Le calendrier de l'Avent d'Europol
Le calendrier de l'Avent d'Europol © Europol

L'organisation policière européenne a lancé depuis le début du mois une campagne spéciale, sur le mode des calendriers de l'avent, pour tenter de retrouver des fugitifs.

Chaque jour, un pays de l'Union et un portrait de fugitif. Ce samedi matin c’est donc la France

La direction centrale de la police judiciaire à Nanterre a choisi parmi sa liste de fugitifs Karim Ouali, un brillant contrôleur aérien qui a assassiné à coup de hache l'un de ses collègues en 2011 au pied de la tour de contrôle de l'aéroport de Bâle Mulhouse, avant de prendre la fuite.

Karim Ouali est aujourd'hui âgé de 40 ans. Il souffre à priori de schizophrénie, de délire de persécution. Il porte un tatouage assez reconnaissable, mis en ligne sur le site d'Europol en plus de son visage, déjà diffusé par le procureur de Mulhouse Hervé Robin il y a deux ans, sans succès.

Christophe Foissey, le chef de la brigade de recherche des fugitifs, raconte pour la première fois comment Karim Ouali a réussi à prendre la fuite il y a cinq, des détails aussi sur sa passion pour une carte : celle du joker : "on a retrouvé un joker dans sa voiture juste avant qu’il disparaisse. Au niveau de sa cavale il a été particulièrement judicieux, il a acheté un téléphone qu’il a envoyé par la poste à une personne prise au hasard en Suisse. Pendant deux ou trois jours les enquêteurs ont tenté de savoir qui était derrière ce téléphone, ce qui lui a permis de gagner deux ou trois jours sur sa cavale, de louer des véhicules sous une identité d’emprunt ou sous de fausses identités et de bénéficier de véhicules relais. On retrouve ce genre de comportement dans le grand banditisme avec des gens rompus aux techniques de la cavale."

Europol, dont le siège est situé à La Haye, insiste beaucoup sur l'aide de chaque citoyen. "Aidez-les victimes et faisons de cette saison un moment sûr et festif en mettant sous les verrous ces criminels avant les vacances" expliquent les policiers.

Depuis le début de l'année, neuf fugitifs ont été interpellés sur signalement, après une visite du site internet d'Europol.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.