Le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti a annoncé que 90 femmes ont été tuées par leurs conjoints ou ex-conjoints en 2020, contre 146 en 2019. C'est une baisse de 38%.

90 femmes ont été tuées par leurs conjoints ou ex-conjoints en 2020, contre 146 en 2019 (photo d'illustration).
90 femmes ont été tuées par leurs conjoints ou ex-conjoints en 2020, contre 146 en 2019 (photo d'illustration). © AFP / Magali Cohen / Hans Lucas

Eric Dupond-Moretti a annoncé mardi que 90 femmes avaient été tuées par leurs conjoints ou ex-conjoints en 2020, un chiffre en baisse par de 38% par rapport aux 146 féminicides comptabilisés par le gouvernement en 2019.  "Nous avons obtenu ces résultats, ils sont encore trop modestes mais ils sont porteurs d'espoir", a déclaré le garde des Sceaux dans une vidéo postée sur Facebook. C’est la première fois que ce nombre ne dépasse pas une centaine depuis 2006, année où le gouvernement a commencé à les recenser. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Au total, 106 homicides conjugaux ont été perpétrés en 2020, dont 90 contre des femmes, a précisé le ministre. Cette diminution du nombre de féminicides est "une petite lueur d’espoir", a poursuivi le ministre de la Justice. "Cette baisse tient sans doute au regard que la société toute entière porte sur ces violences conjugales. Elle tient aussi au travail des associations. Elle tient encore aux moyens que le ministère de la Justice a mobilisés pour lutter contre ces violences", a détaillé Eric Dupond-Moretti, citant notamment le bracelet anti-rapprochement, les téléphones grave danger (TGD) distribués à des victimes ou encore les ordonnances d’éloignement.

100 décès en 2020 selon plusieurs associations féministes

À la suite de la vidéo du ministre, le compte Twitter "Féminicides Par Compagnons ou Ex" a réagi. Ce "collectif féministe composé de bénévoles" recense dans la presse les féminicides conjugaux en France. Il accuse Eric Dupond-Moretti de "minimiser les féminicides" et de "supprimer les femmes âgées et malades assassinées par leur mari" du décompte. De son côté, le collectif comptabilise 100 féminicides en France en 2020, au lieu de 90.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix