Daniel Legrand, plus jeune des accusés d'Outreau
Daniel Legrand, plus jeune des accusés d'Outreau © MaxPPP

Daniel Legrand est né le 15 juillet 1981 à Boulogne-sur-mer, dans une fratrie qui compte alors deux filles … et quatre cousins, recueillis par le couple Legrand après la mort de leurs parents dans un accident de voiture.Deux petits frères naissent quelques années après.

Pour élever tout ce petit monde, le père Legrand - avec qui Daniel partage son prénom - se tue à la tâche pour rembourser la location-vente d’un pavillon acheté pour sa famille. Le contrat s’avèrera une arnaque, après 17 ans de remboursements.

Daniel fils, lui, interrompt sa scolarité et travaille à l’essai pendant six mois comme aide chaudronnier. Mais il n’est pas très assidu et son contrat n’est pas renouvelé. Il faut dire qu’il se voit plutôt footballeur. D’ailleurs son surnom c’est Paul Ince, comme le milieu défensif anglais. Avec son équipe, le jeune Daniel avait même battu celle de Franck Ribéry .. 2 à 1.

Mais on est bien loin du football lorsque son vrai nom arrive dans le dossier d’Outreau. C’est l’assistante maternelle de Dimitri Delay, le deuxième des quatre garçons de la fratrie, qui l’inscrit scrupuleusement dans une liste de noms donnés par l’enfant placé chez elle. Les enquêteurs partent alors à la recherche d’un “Dany Legrand”, comme indiqué par l’assistante maternelle.

Le 21 août 2001, le SRPJ prévient le juge d’instruction Fabrice Burgaud de la piste d’un Daniel Legrand, interpellé en 1999 dans une affaire de chéquier volé mais aussitôt relâché. Il vient tout juste d’avoir 20 ans.

Interview vidéo - Me Julien Delarue : "je n'ai aucune crainte pour l'innocence de celui que je défends"

Le 14 novembre 2001, huit nouvelles personnes sont arrêtées par la police dans le dossier Outreau : ceux qu’on appelle alors les “notables”. Le chauffeur de taxi Pierre Martel, le curé Dominique Wiel, le vendeur de la papeterie “Chez Paul”, Gérard Doisnel vendeur dans un sex-shop, le couple Marécaux … et les Daniel Legrand, père et fils. Daniel Legrand est l’un des premiers à être confronté à ses accusateurs, le 17 décembre 2001, mais nie les faits en affirmant ne connaître aucun des protagonistes et ne pas comprendre les accusations portées contre lui par Myriam Badaoui, David Delplanque et Aurélie Grenon. Daniel Legrand est vierge, déclare-t-il.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.