Policiers
Policiers © Scheiber/20 Minutes/SIPA

Il est soupçonné d'avoir provoqué un accident mortel à Paris à l'aube jeudi alors qu'il était ivre. Le policier a été présenté samedi à un juge d'instruction. Mis en examen pour homicide involontaire aggravé il a été placé en détention. Sa voiture avait brulé plusieurs feux avant de heurter une camionnette de livraison. L'accident a couté la vie au chauffeur.

Le juge d'instruction est saisi pour homicide involontaire, celui d'un livreur de 40 ans, père de trois enfants, avec deux circonstances aggravantes : la violation du code de la route d'abord, et l'alcool. Le policier au volant aurait grillé plusieurs feux rouges en remontant le boulevard Sébastopol, jusqu'à la collision avec la camionnette qui arrivait par la rue Réaumur.

Et surtout l'alcool. Le brigadier-chef âgé de 30 ans, en poste en Seine-Saint-Denis avait 2,13 grammes d'alcool dans le sang, plus de quatre fois le seuil autorisé . Cela ne l'a pas empêché de prendre le volant de sa voiture de service banalisée vers quatre heures du matin. Il sortait d'une soirée arrosée entre collègues qui a eu lieu lors d'une fête d'un des service de la PJ, organisée dans une boite de nuit près des Champs Elysées.

Quelques heures plus tard le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé que les deux policiers étaient suspendus. Le chauffeur et également son passager un peu moins ivre : 1,6 grammes tout de même. Il a été entendu comme témoin.

Le ministre de l'Intérieur a prévenu :

Si l'enquête judiciaire confirme les premières constatations et révèle un comportement fautif et inadmissible des policiers, ils feront l'objet de sanctions disciplinaires d'une très grande sévérité, indépendamment des poursuites pénales.

Le juge a confirmé la demande du parquet et placé le chauffard en détention provisoire du chauffard pour les nécessités de l'enquête.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.