L'Assemblée nationale
L'Assemblée nationale © MaxPPP/Xavier de Torres

Les députés doivent adopter définitivement le projet de loi antiterroriste, un texte présenté par le ministre de l'Intérieur en juillet dernier qui prévoit notamment une interdiction administrative de sortie du territoire d'un ressortissant français et le blocage sous 24 heures des sites internet faisant l'apologie du terrorisme.

Le dispositif fait suite à la mise en place du numéro vert anti-djihad mis en place par le gouvernement il y a six mois, une plateforme d'alerte qui a déjà enregistré 550 signalements. Soumis ce mercredi à l'examen des députés, le texte présenté par le ministre de l'Intérieur en juillet dernier prévoit notamment une interdiction administrative de sortie du territoire d'un ressortissant français, ainsi que le blocage sous 24 heures des sites internet faisant l'apologie du terrorisme.

Quasiment autant de filles que de garçons

Dans 80% des cas, l'éventuel candidat au Djihad n'est pas encore parti. On y retrouve quasiment autant de filles que de garçons tentés par les zones de combats en Syrie ou en Irak. Un quart d'entre eux sont mineurs et plus de la moitié d'entre eux ne sont pas de culture arabo musulmane. Toutes les catégories socioprofessionnelles sont touchées.

Les profils identifiés sont variés : il peut s'agir d'un jeune qui a décroché et qui est tombé dans la délinquance, mais également des jeunes filles qui traversent une période difficile et veulent rompre avec leur milieu familial.

Les messages de prévention semblent avoir porté leurs fruits

La plupart des appels reçus montrent qu'alors que ce seuil de rupture était largement franchi (3 à 4 sur une échelle de 1 à 4 à l'instauration du dispositif), la majeure partie des cas recensés se maintient désormais au niveau 1. Le message de sensibilisation a fait son chemin, grâce également aux travail des associations comme celle de Sonia Imloul, Respect 93, ou du centre de prévention crée par Dounia Bouzar. Prochaine étape : une campagne sur le web et au sein de l'Education nationale où plusieurs inspecteurs seront formés pour prévenir toute forme de radicalisation.

Numéro vert : 0.800.005.696 . En dehors des jours et horaires d'ouverture, un formulaire est téléchargeable sur le site www.interieur.gouv.fr

Les djihadistes français en Syrie et en Irak
Les djihadistes français en Syrie et en Irak © Idé
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.