dsk "pivot central" de l'affaire du carlton pour les juges
dsk "pivot central" de l'affaire du carlton pour les juges © reuters

Selon le Figaro, les juges considèrent que Dominique Strauss-Kahn, renvoyé en correctionnelle le 26 juillet pour proxénétisme aggravé en réunion, est le "pivot central" de l'affaire dite du "Carlton de Lille".

L'ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) encourt dix ans de prison et 1,5 million d'euros d'amende au terme d'un procès qui pourrait se tenir dans un an. Lors de l'instruction, les enquêteurs ont cherché à déterminer si l'ancien ministre socialiste savait que des femmes rencontrées en Belgique, à Paris et à Washington étaient des prostituées, et s'il avait pu être l'un des organisateurs des rendez-vous, ce qu'il a toujours démenti.

Le Roi de la fête

Dans leur ordonnance de renvoi, les magistrats lillois décrivent Dominique Strauss-Kahn comme un "roi de la fête" et le "pivot central" des échanges de SMS avec d'autres personnesmises en examen dans cette affaire.

Dominique Strauss-Kahn "conservait la main sur la programmation des soirées, lesquelles ne s'organisaient qu'en fonction de ses disponibilités d'agenda", écrivent les juges, cités par Le Figaro.

Selon les dépositions des jeunes femmes, les soirées ressemblaient plus à de la "consommation sexuelle" et à un "carnage avec un tas de matelas au sol" . "Il n'était nullement question de libertinage, mais d'abattage et de commandes de prestations", écrivent les juges, qui écartent la thèse du simple libertinage.

DSK, responsable d'un "acte matériel de proxénétisme" ?

Les témoignages et le déséquilibre entre le nombre d'hommes et de femmes lors des soirées "permettent d'accréditer l'idée que son ignorance n'est qu'un système de défense", indiquent encore les magistrats à propos de l'ancien directeur général du FMI.

Il est également accusé d'avoir "accompli un acte matériel de proxénétisme" en mettant à disposition pour des soirées un appartement qu'il louait.

Ses avocats ont dénoncé le 26 juillet un dossier vide et ont souligné les positions contradictoires des juges et du parquet, qui avait requis un non-lieu.

"L'affaire du Carlton"
"L'affaire du Carlton" © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.