Triple homicide à Marseille
Triple homicide à Marseille © MaxPPP / Cyril Sollier

Deux jours après un triple homicide dans les quartiers nord de Marseille, un homme a encore été tué par balles ce lundi. Contrairement au drame du week-end dernier, la piste du règlement de compte sur fond de trafic de drogue n'est pas privilégiée.

La fusillade a éclaté entre 10H30 et 11H lundi matin sur un parking, dans la cité de La Paternelle , près du Marché d'Intérêt National.

Cet ensemble HLM est situé dans le quatorzième arrondissement, au nord de Marseille. La victime "était un maçon qui n'avait rien à voir avec le trafic de stupéfiants " a indiqué un autre homme qui l'accompagnait dans ce quartier de La Paternelle. Selon le journal La Provence, ce dernier a tout de même reconnu qu'ils venaient ensemble acheter de la drogue dans le quartier. D'autres témoins cités par l'Agence France Presse confirment que la victime "n'habitait pas le quartier"

Une cité plutôt calme

A La Paternelle, cette fusillade meurtrière a surpris. Contrairement à d'autres secteurs du nord de Marseille, cette cité semblait jusqu'ici épargnée par les homicides par armes à feu. "Apparemment c'est la première fois que ça arrive" , témoigne un homme venu rendre visite à ses parents qui habitent ici depuis quarante ans.

Aucune zone de ce nord marseillais ne semble donc à l'abri. Samedi soir, trois personnes sont tombées sous les balles des fusils mitrailleurs dans la cité voisine de Bassens. Là deux des trois personnes abattues étaient directement liées au trafic de stupéfiants, la troisième était vraisemblablement "une victime collatérale" selon les enquêteurs.

Onze morts depuis janvier

Depuis le début de l'année 2016, onze personnes sont mortes lors de fusillades à Marseille et son agglomération. Stéphane Ravier, sénateur maire Front National des treizième et quatorzième arrondissements de la ville a réclamé "un plan Marshall de la sécurité et de la lutte contre les stupéfiants à Marseille" .

►►►ALLER PLUS LOIN | Ces règlements de comptes sont la conséquence de l'action policière.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.