Pour limiter l'accès aux armes pour les personnes fichées S, les agents préfectoraux qui délivrent les autorisations de détention d'armes auront accès aux fichiers

Les agents autorisant la détention d'armes pourront consulter le fichier des personnes recherchées dans lequel se trouvent les fichés S
Les agents autorisant la détention d'armes pourront consulter le fichier des personnes recherchées dans lequel se trouvent les fichés S © AFP / Jeff Pachoud

Cela avait été pointé comme faille après l'attentat raté sur les Champs-Elysées : depuis ce jeudi, certains agents préfectoraux, ceux qui délivrent les autorisations de détention d'armes, vont avoir accès à la liste des fichés S.

Fiché S depuis 2015, l'auteur de l'attentat raté avait renouvelé son permis début 2017

Dans la voiture et au domicile d'Adam Djaziri, l'auteur de l'attentat raté de l'attentat des Champs-Élysées, les enquêteurs avaient trouvé un arsenal impressionnant de fusils de chasse, carabines et pistolets automatiques. Le terroriste présumé, fiché S depuis 2015, disposait d'une autorisation en règle depuis 2012, qu'il avait fait renouveler début 2017.

Une situation qui pourrait ne plus être possible, puisque les agents préfectoraux qui délivrent ces autorisations pourront consulter le fichier des personnes surveillées. A ce jour, une centaine de fichés S possèdent légalement une arme.

Pour les agents de police, cette mesure est une très bonne chose, parce qu'elle permet de mieux organiser les liens entre la surveillance et les services opérationnels.

Au micro de Géraldine Hallot, la secrétaire nationale du syndicat de police Synergie, Isabelle Trouslard, s'en félicite.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.