Une fouille a eu lieu tôt ce matin à la prison de Sequedin
Une fouille a eu lieu tôt ce matin à la prison de Sequedin © Maxppp / VOIX DU NORD

Après l’évasion de Redoine Faïd de la prison de Sequedin, une fouille complète a eu lieu ce matin dans cet établissement pénitentiaire. Pour en parler, l’invité du journal de 18h était le secrétaire général du principal syndicat pénitencier Jean-François Forget.

Dès l’aube, vers 6 heures du matin, l'ensemble des 800 détenus de la prison de Sequedin ont été rassemblés dans les cours de la prison pour être fouillés pendant que leurs cellules étaient inspectées par une centaine de surveillants de prison. D'importantes forces de police étaient présentes sur place.

Une fouille à la demande des syndicats de l’administration pénitentiaire

Ce sont les syndicats de l'administration pénitentiaire qui réclamaient cette fouille avant d'assurer à nouveau les parloirs des détenus. D'après un syndicat, des fouilles ponctuelles avaient déjà permis de retrouver un téléphone portable et une petite quantité d'explosif dans des toilettes.

Cette fouille s’est déroulée dans un climat de tension.

Écoutez ce témoignage d’un détenu qui quittait l’établissement au même moment, au micro France Bleu Nord d’Antoine Sabbagh.

La fouille s'est terminée en fin d'après-midi.

Le tweet d'Antoine Sabbagh, journaliste France Bleu Nord
Le tweet d'Antoine Sabbagh, journaliste France Bleu Nord © Radio France

Des fouilles efficaces ?

Ces fouilles sont-elles vraiment efficaces ? Jean-François Forget , secrétaire général de l'UFAP, le principal syndicat de surveillants de prison, était l'invité du journal de 18 heures d'Angélique Bouin.

Il explique que ce genre de fouilles met beaucoup de temps à être mise en place et dénonce une "faille législative " en parlant de l'absence de sanctions pour ceux qui jettent des paquets à l'intérieur des cours des prisons. Des paquets qui peuvent contenir téléphones portables, armes ou drogues, par exemple.

Écoutez l'intégralité de l'entretien du journal de 18 heures.

### Redoine Faïd, toujours en fuite Redoine Faïd, 40 ans, s'est évadé de la prison de Sequedin samedi matin après avoir pris en otages quatre personnes. Il est parvenu à s'échapper grâce à des explosifs et une arme introduits dans l'enceinte de la prison. Redoine Faïd est recherché par Interpol et fait l'objet d'un mandat d'arrêt européen.
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.