sécurité routière
sécurité routière © / Tabl-trai

C'est une première depuis 2011 : le Premier ministre Manuel Valls réunit ce vendredi matin un comité interministériel sur la sécurité routière. Il faut dire qu'il y a urgence : après 12 ans de baisse constante, le nombre de morts sur les routes repart à la hausse depuis un an.

Une tendance qui se confirme en 2015 avec déjà plus de 2 200 morts soit une augmentation de 4,6 % par rapport à l'année dernière. Le gouvernement va annoncer de nouvelles mesures pour tenter d'inverser la courbe.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Tous les reportages de France Inter sur la mortalité routière

Cette courbe de la mortalité sur les routes avaient été inversée avec succès sous le quinquennat de Jacques Chirac. Parmi les solutions trouvées alors, les radars automatiques et le slogan "celui qui conduit, c'est celui qui ne boit pas".

Gilles de Robien était alors ministre des Transports. Il en appelle à une prise de conscience collective

Aujourd'hui, le gouvernement promet surtout plus de répression. Les contrôles sur les routes seront renforcés avec l'installation de nouveaux radars automatiques, capables de flasher les véhicules dans les deux sens de circulation. Matignon veut mettre les nouvelles technologies au service de la sécurité routière. Mais il ne faut pas s'attendre à une révolution, selon les associations comme la Ligue contre la violence routière.

Pas de généralisation des 80 km/h maximum

La limitation de vitesse à 80 km/h, actuellement testée sur certaines routes nationales, ne devrait pas être généralisée. Pour lutter contre l'alcool au volant, les associations de prévention réclament la mise en place d'éthylotests qui obligeraient les automobilistes déjà condamnés pour conduite en état d'ivresse à souffler dans le ballon avant de démarrer leur voiture. Le gouvernement pourrait reprendre cette proposition.

Il souhaite également protéger les usagers de la route les plus vulnérables, les piétons et les deux-roues. Les motards pourraient être bientôt obligés de porter des gants de protection.

Autre piste évoquée : l'instauration d'un contrôle technique pour les motos . Grâce aux nouvelles mesures qui seront dévoilées ce matin, le gouvernement espère passer sous la barre des 2 000 morts sur les routes en 2020.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.