Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert, et son avocat Jerome Triomphe
Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert, et son avocat Jerome Triomphe © Christian Lutz/AP/SIPA

Au lendemain de la décision du CHU de Reims de lancer une nouvelle procédure d'arrêt des soins, nouvelle offensive judiciaire des parents de Vincent Lambert, décidés à s'opposer par tous les moyens à une mort programmée de leur fils.

Cette décision intervient au lendemain de l'annonce d'un nouvelle procédure collégiale en vue d'une éventuelle décision d'arrêt des traitements par l'hôpital où est soigné le jeune homme tétraplégique, conformément à la décision de la Cour européenne des droits de l'Homme qui a validé le 5 juin l'arrêt de son alimentation et de son hydratation artificielles.

Les parents de Vincent Lambert - catholiques traditionalistes farouchement opposés à l'application de cette décision médicale prise en accord avec son épouse et une grande partie de ses frères et soeurs ainsi que son neveu - ont annoncé jeudi qu'ils portaient plainte contre l'hôpital, des médecins mais aussi contre l'épouse de leur fils, Rachel Lambert, pour tentative d'assassinat, maltraitance et séquestration.

Une lettre recommandée partira ce vendredi à destination du procureur de la République de Reims selon Jérôme Triomphe, avocat des parents qui réclame le transfert de Vincent Lambert dans un autre établissement hospitalier.

Jérôme Triomphe avec Renaud Biondi-Mongey

Cette equipe et ce CHU sont discrédité

L'avocat de Rachel Lambert, maître Laurent Pettiti, soutient, lui, l'équipe médicale. Il estime que les parents veulent déstabiliser les médecins.

L'avocat de Rachel Lambert avec Renaud Biondi-Mongey

Une tentative désespérées de remettre en cause des décisions judiciaires

Vincent Lambert, ancien infirmier psychiatrique de 38 ans, a été victime d'un accident de la route en 2008.

Infographie Vincent Lambert
Infographie Vincent Lambert © idé
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.