L’affaire avait fait grand bruit en février dernier : un homme noir qui veut monter dans une rame du métro parisien, est violemment repoussé, à plusieurs reprises, par des supporters de Chelsea avant un 8e de finale de Ligue des champions contre le PSG. Des supporters qui chantent même : "We're racist, we're racist and that's the way we like it (nous sommes racistes, nous sommes racistes et on aime ça)" .

La vidéo, filmée par Paul Nolan, un Britannique vivant à Paris, a été diffusée par le site du Guardian.

Quatre hommes, âgés de 20 à 50 ans, comparaissent ce mercredi et jeudi à Londres dans cette procédure au civil. Accusés de racisme, ils pourraient être interdits de stade.

A Londres, la correspondance de Franck Mathevon

La victime de cet acte raciste s'appelle Souleymane, un père de famille de 33 ans. Il attend beaucoup de ce procès. Depuis plusieurs mois, il est en arrêt de travail car l'affaire et son déferlement médiatique l'ont traumatisé, et même détruit, selon ses propres termes.

Souleymane (il ne souhaite donner que son prénom) joint par Magali Fichter

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.