Eric Dupond-Moretti
Eric Dupond-Moretti © Radio France

La troisième semaine du procès de Jamel Leulmi s'achève devant les assises de l'Essonne, à Evry. L'ancien professeur en génie industriel de 36 ans est jugé pour assassinat et tentative de meurtre dans ce qui pourrait être un savant montage d'escroquerie à l'assurance-vie.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Des femmes et des contrats d'assurance-vie

Lors de son audition, son ancienne compagne Julie Derouette, qui l'accuse de tentative d'assassinat au Maroc, a décrit un homme manipulateur. Aujourd'hui, les experts psychiatriques ont été entendus à la barre.

Le manipulateur ou la harceleuse ? : compte-rendu d'audience de Corinne Audouin

Le verdict du procès Leulmi est attendu dans le courant de la semaine prochaine.

Jamel Leulmi et la théorie du complot

Au cours des journées d'audience précédentes, la défense a avancé une théorie du complot pour expliquer les accusations dont Jamel Leulmi fait l'objet. Ainsi, l'avocat de la défense, Me Eric Dupond-Moretti a déclaré à l'audience :

Cet homme-là a toujours dit qu'il était innocent. Ce n'est pas le premier innocent que je vois dire que c'est un complot. Moi je dis qu'il y a des éléments qui méritent qu'on s'interroge.

Car Jamel Leulmi affirme avoir été victime d'une machination montée par deux de ses connaissances qui avaient contracté des dettes auprès de lui. L'un d'eux, un ancien militaire reconverti dans la gestion de discothèques, aurait ainsi été incapable de rembourser les 200 000 euros qu'il avait emprunté à l'accusé.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.