bernard cazeneuve invite les fraudeurs fiscaux à se manifester
bernard cazeneuve invite les fraudeurs fiscaux à se manifester © reuters

C'est une vaste escroquerie qui vient d'être éventée par la justice rennaise. Plusieurs centaines de petits épargnants, à la fois victimes et délinquants, avaient confié leurs économies à de pseudo conseillers en patrimoine. Soit 50 à 60 millions d'euros.

C'est l'appât du gain qui a poussé ces habitants de Rennes et des alentours à jouer... et à perdre. Les faux conseilles leur proposaient des rendements mirifiques, et c'est qui a convaincu les 500 à 600 victimes à confier leur argent pour des placements financiers douteux.

Victimes certes, mais pas totalement innocentes non plus. Les placements à l'étranger n'étaient évidemment pas déclarés... L'enquête, menée par la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) et le procureur de la République de Rennes, a permis d'identifier les escrocs, mais aussi les clients.

Les précisions de Mathilde Josse.

Selon le quotidien Ouest-France, l'essentiel des sommes confiées (entre 50 et 60 millions d'euros) "alimentait des comptes de sociétés off-shore dans les paradis fiscaux". Trois personnes ont été mises en examen pour escroquerie en bande organisée, fraude fiscale et blanchiment et ont été écrouées.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.