Sepp Blatter réélu président de la Fifa.
Sepp Blatter réélu président de la Fifa. © DPA/MaxPPP

Le Suisse Sepp Blatter a été réélu ce vendredi soir président de la Fédération internationale de football après le retrait de son rival, le prince jordanien Ali ben al Hussein, du second tour où il avait été poussé.

Joseph "Sepp" Blatter, 79 ans, avait recueilli au premier tour 133 voix contre 73 à son rival jordanien, qui bénéficiait notamment du soutien de l'Union des associations européennes de football (UEFA). Il n'avait pas atteint la majorité requise des deux tiers des suffrages exprimés (140).

Il s'agit du cinquième mandat pour le dirigeant suisse, qui préside aux destinées du football mondial depuis 1998. Jeudi, le patron de l'UEFA, Michel Platini, avait demandé la démission du président de la Fifa en raison des scandales de corruption affectant l'organisation.

Appel à l'unité

En visite à Berlin, le Premier ministre britannique, David Cameron, a estimé que "plus tôt (Blatter partirait), mieux se serait". Son homologue allemande, Angela Merkel, a déclaré qu'il fallait nettoyer le côté sale du football. Dans un discours moins flamboyant contrastant avec des propos plus provocateurs tenus jeudi, Sepp Blatter a lancé vendredi un "appel à l'unité et à l'esprit d'équipe afin que nous puissions aller de l'avant".

Il a également tenté de prendre ses distances avec le scandale qui secoue depuis mercredi l'institution suprême du football mondial.

L'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022 en question

Les autorités américaines accusent des personnalités de la Fifa de corruption, tandis que la justice suisse s'intéresse à l'attribution de l'organisation des Coupes du monde 2018 à la Russie et 2022 au Qatar. Parallèlement, la justice argentine a lancé un mandat d'arrêt contre trois hommes d'affaires accusés d'avoir versé des pots-de-vin pour obtenir des droits de retransmission tandis que le Sénat brésilien pourrait ouvrir sous peu une enquête sur des soupçons de corruption.

La Fifa brasse des milliards de dollars de recettes en provenance des droits de retransmission, de produits dérivés et de partenariats, ce qui fait d'elle une des plus riches et plus puissantes fédérations sportives du monde.

Coup de filet à la Fifa
Coup de filet à la Fifa © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.