marc amando, figure du grand banditisme français, s'est suicidé en prison
marc amando, figure du grand banditisme français, s'est suicidé en prison © reuters

C'était sans doute le cerveau du fameux casse de la Banque de France à Toulon, en 1992 : un butin de 22 millions d'euros dont une petite partie seulement a été retrouvée. Marc Armando, interpellé pour trafic de stupéfiants, s'est suicidé en prison.

Marc Armando, c'était une figure du grand banditisme français. Agé de 56 ans, son corps a été retrouvé vendredi, deux heures après son admission à la maison d'arrêt des Baumettes, à Marseille. Marc Armando s'est pendu.

L'homme était considéré comme le cerveau présumé du cambriolage de la Banque de France de Toulon (Var), le 16 décembre 1992. Après avoir séquestré et menacé un gardien et sa famille, les malfaiteurs avaient accédé aux coffres et fait main basse sur un butin de plus de 22 millions d'euros, dont moins de 10% ont été à ce jour récupérés.

Le récit de Marie-Christine Lauriol à Marseille.

Marc Armando venait d'être extradé des Pays-Bas où il a été interpellé mi-avril dans le cadre d'un trafic international de stupéfiants.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.