Marseille arrondissements
Marseille arrondissements © ide

Cinq personnes ont été mises en examen pour assassinat en bande organisée et écrouées pour leur participation présumée à un règlement de comptes mortel, mi- juillet, dans les quartiers nord de Marseille.

Le 18 juillet, les passagers d'une voiture ont tiré 53 fois au fusil d'assaut et au pistolet sur Zakary Remadnia, 24 ans, connu pour trafic de stupéfiants qui circulait en scooter. L’homme a été atteint d'une vingtaine de balles.

Ce qui semble être des représailles, intervient après deux autres règlements de comptes en une semaine à Marseille, toujours dans les quartiers Nord sur fond de rivalités autour du trafic de stupéfiants. Zakary Remadnia est le neveu de l'adjointe au maire et conseillère régionale (UMP) Nora Preziosi, qui a déjà perdu en 2012 un autre de ses neveux dans des conditions similaires.

Au total, une quinzaine de règlement de comptes mortels ont été recensés depuis le début de l'année dans les Bouches-du-Rhône. Un chiffre impressionnant mais auquel le ministre de l'Intérieur a opposé un nouveau taux d'élucidation qui est passé à 45% en 2013, contre 20% en 2012.

Pour Jean-Jacques Fagni, procureur de la République adjoint, cette vague d’interpellations __

prouve que la police et la justice peuvent obtenir des résultats en matière d’élucidation de règlements de comptes.

Le directeur interrégional de la police judiciaire Christian Sainte ne dit pas autre chose puisqu'il se vante d'avoir obtenu

des mises en examen dans près d'un dossier sur deux en 2013 et un taux de 25% au cours des six premiers mois de 2014.

Fabrice Gardon, commissaire divisionnaire et conseiller du préfet de police des Bouches-du-Rhône explique ce résultat par une nouvelle méthode d'investigation

Les explications à Marseille d'Arnaud Racapé

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.