Le conducteur a été interpellé sur le Vieux-Port après avoir fait une morte et une blessée. "Aucun élément ne permet de qualifier cet acte d'acte terroriste", précise le procureur.

Le véhicule a été immobilisé au Vieux port
Le véhicule a été immobilisé au Vieux port © AFP / Bertrand Langlois

Ce lundi matin, entre 8h30 et 9h30, un homme, au voulant d'un fourgon Renault Master a foncé sur un premier abribus dans le 13e arrondissement, blessant grièvement une passante. L'homme a continué son périple dans la ville et, moins d'une heure après, il a jeté le véhicule sur un autre abribus dans le 11e arrondissement, tuant une femme de 41 ans.

On s'oriente plutôt vers une piste psychiatrique.

Suite à l'appel d'un témoin qui a réussi à relever la plaque d'immatriculation du véhicule, la police a réussi à immobiliser la fourgonnette sur le Vieux-Port où la brigade anti-criminalité a procédé à l'interpellation du conducteur.

Selon les premières indications, l'homme est âgé de 35 ans. Il est connu des services de police pour des affaires de vol et de stupéfiants et aurait volé le véhicule. "On a retrouvé sur lui un courrier en lien avec une clinique psychiatrique et l'on s'oriente plutôt vers cette piste", a dit le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux. "Il n'y a aucun élément permettant en l'état de qualifier cet acte d'acte terroriste", a-t-il précisé. L'homme suivait une thérapie dans un établissement psychiatrique de Marseille.

Le secteur du Vieux-Port est complètement bouclé et la police demande aux Marseillais de l'éviter.
Les polices judiciaires de Marseille et de Lyon ont été saisies.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.