Boîte de médicaments Médiator
Boîte de médicaments Médiator © Radio France / Reuters

Une nouvelle fois, le tribunal de Nanterre va se pencher sur le Mediator. Cette fois il s'agit du juge des référés, saisis par 45 personnes qui veulent faire reconnaître leur préjudice d'anxiété. Elles ne sont pas malades, mais craignent de le devenir.

Le principe du préjudice d'anxiété a été reconnu par la Cour de cassation en mai 2010 dans le cadre d'expositions de salariés à l'amiante. Depuis, il a donné lieu à de nombreuses procédures, avec indemnisations à la clé.

"J'ai une légère fuite sur l'une des valves, j'ai peur que ça prenne de l'ampleur" : le reportage de Charlotte Piret

En saisissant le juge des référés comme ils le font, les patients concernés peuvent espérer percevoir 15 000 euros d'indemnisation rapidement, avant un examen du dossier sur le fonds. De quoi aussi voir reconnu le statut de victime des laboratoires Servier, alors que le grand procès du Mediator pourrait finalement n'avoir lieu qu'en 2018 à Paris.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Médiator, où en est-on ?

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.