Migrants : Paris et Londres sur la même ligne
Migrants : Paris et Londres sur la même ligne © PHOTOPQR/VOIX DU NORD/JEAN-PIERRE BRUNET

Le ministre de l'Intérieur annonce cent vingt policiers supplémentaires pour Calais et Eurotunnel qui selon lui ne fait pas les efforts nécessaires. Deux mille tentatives de pénétrer dans le Tunnel ont été recensées dans la nuit de lundi à mardi et un un migrant soudanais est mort alors qu'il tentait de monter dans une navette. Le neuvième décès depuis début juin.

Bernard Cazeneuve a annoncé mercredi matin l'envoi de cent vingt policiers supplémentaires affectés à la sécurisation du site Eurotunnel, mais il a réaffirmé qu'Eurotunnel doit "prendre également ses responsabilités " pour la sécurisation du site.

Selon le ministre de l'intérieur, l'Etat n'a cessé de prendre ses responsabilités

Depuis plusieurs semaines, la société Eurotunnel se plaint du manque de forces de l'ordre à Calais, alors que depuis début juillet, plus de 4 500 tentatives d'intrusion dans le tunnel ont été recensées . Ça a engendré des frais, et des pertes financières pour Eurotunnel.

Le PDG du groupe Eurotunnel a immédiatement répliqué aux propos de Bernard Cazeneuve. Jacques Gounon indique que les agents d'Eurotunnel ont intercepté 37 000 migrants depuis le début de l'année.

Le nombre semble impressionnant, mais il faut le mettre en perspective avec l'étendue de la zone d'entrée du tunnel sous la Manche : c'est un terrain de 650 hectares. La préfecture du Pas-de-Calais précise que 1 900 exilés ont été repoussés, 200 interceptés, et six blessés, car ils ont réussi à s'agripper aux navettes qui partaient.

Des intrusions, il y en a tous les soirs, même si le nombre de migrants qui font la tentative augmente, explique Gilles Debove, policier à Calais et responsable du syndicat SGP Police Force Ouvrière.

Ce n'est pas une vague de 2 000 migrants, ce sont 2 000 intrusions sur le site [...] Les chiffres ont été multiplié par quatre.

La société Eurotunnel a demandé une indemnisation de près de dix millions d'euros à la France et à la Grande-Bretagne .

La demande a été faite mercredi dernier. La lettre de Bernard Cazeneuve date du lendemain. Le ministre y rappelle que la sécurité du site dépend entièrement de la société. Or depuis 2002, Eurotunnel a divisé par trois le nombre de personnes affectées à la sécurisation du Tunnel , c'est le ministre qui le dit. Il ajoute que dans le même temps, la France a multiplié ses moyens par cinq dans cette zone : 350 CRS et gendarmes tentent chaque jour d'empêcher les intrusions. Une tâche colossale : selon un dernier recensement effectué début juillet : à Calais, trois mille migrants attendent toujours de pouvoir passer en Angleterre.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.