Rob Lawrie à son domicile dans la banlieue de Leeds
Rob Lawrie à son domicile dans la banlieue de Leeds © Reuters

Rob Lawrie, Britannique de 49 ans, vient d'être condamné à une amende de 1 000 euros avec sursis pour mise en danger de la vie d'autrui.Il était jugé par le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer pour avoir tenté de faire passer en Angleterre une migrante de quatre ans. Cet ancien militaire parlait d'un simple geste d'humanité.

Jugé pour avoir aidé une fillette afghane de 4 ans

Poursuivi pour "aide au séjour irrégulier et passage illégal", l'ancien militaire a été relaxé pour ces faits mais condamné pour mise en danger de la vie d'autrui. Le tribunal lui reproche "les conditions de transport de la fillette". Le procureur de Boulogne-sur-Mer avait requis une amende de 1 000 euros à son encontre. Devant le tribunal, l'homme a déclaré "j'ai été stupide, je suis désolé" et a ajouté "j'ai essayé de faire en sorte que [la petite fille] puisse rejoindre sa famille qui habitait à seulement huit miles de Leeds où j'habite".

► ► ► EN DIRECT |

Depuis, il a perdu 18 kilos, sa femme l'a quitté, il a fait une tentative de suicide. Franck Mathevon l'a rencontré :

Ça m'a détruit. Je dirai à n'importe qui "si vous pensez faire ce que j'ai fait, ne le faites pas, c'est illégal, ça va détruire votre vie. Après, est-ce que j'ai commis une faute morale? C'est aux autres de le dire.

► ► ► ALLEZ PLUS LOIN| Pétition en soutien à Rob Lawrie

Délit de solidarité et loi de 2012

Depuis le retentissement du film Welcome avec Vincent Lindon mais aussi - et surtout - la loi du 31 décembre 2012, les actions humanitaires désintéressées : prêter son appartement, donner des médicaments, de quoi manger à des migrants de la jungle n'est plus répréhensible ... à condition qu'il n'y ait aucune contrepartie. Sinon, cela devient une aide au séjour irrégulier; qui est elle, toujours poursuivie tout comme l'aide au passage.Cela inclus, ceux qu'on appelle communément les passeurs : ces Lettons, ces Ukrainiens, ces Lituaniens à peine moins miséreux que les migrants qu'ils font monter dans leur camion pour quelques centaines ou milliers d'euros parfois. Direction l'Angleterre. Dans certains cas, ils finissent à Boulogne-sur-Mer. En comparution immédiate.

Mais l'aide au passage vie parfois aussi de simples militants, comme Rob Lawrie qui comparaît aujourd'hui à Boulogne-sur-Mer. En décembre dernier à Grasse, Claire, militante de 72 ans a été condamnée à 15000 euros d'amende. Elle avait emmené deux Erythréens en voiture à la gare.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.