EXCLUSIF - Georges Salines a perdu sa fille, Lola, assassinée au Bataclan. Après la mort en Syrie de Fabien Clain, le djihadiste français qui avait revendiqué les attentats du 13 novembre 2015 au nom du groupe État Islamique, il explique à France Inter qu'il préfère la justice aux actions militaires.

Georges Salines, président de l’association '13 novembre - Fraternité et Vérité'
Georges Salines, président de l’association '13 novembre - Fraternité et Vérité' © AFP / Christophe ARCHAMBAULT

"Je vous avoue que d'un point de vue personnel et émotionnel, rien de ce qui peut arriver à ces gens ne me touche", réagit Georges Salines, dont la fille, Lola, a été assassinée au Bataclan en apprenant la mort de Fabien Clain. Le djihadiste français Fabien Clain a été tué mercredi après-midi lors d'une frappe aérienne de la coalition internationale à Baghouz, en Syrie, dernier bastion du groupe État islamique. Son frère Jean-Michel a, lui, été grièvement blessé.

"Les décès de djihadistes ne me chagrinent pas, mais ils privent de la possibilité de les entendre, de tirer au clair leur rôle et de prononcer une sentence selon les normes judiciaires", précise-t-il.

Georges Salines aurait aimé que toute "la lumière" soit faite "sur leur parcours et leurs rôles". "Fabien Clain, c'est lui qui a revendiqué ces attentats, il était le chargé de communication du groupe État Islamique. Mais il n'a, d'après ce que j'ai compris, pas été l'un des organisateurs de l'attentat du Bataclan dont ma fille a été victime".

A propos du frère Clain, qui selon nos informations a été grièvement blessé, Georges Salines dit "espérer qu'il pourra être capturé, remis à la justice, interrogé, jugé et puni". "Les frères Clain méritaient un châtiment exemplaire. Moi je préfère que ce châtiment soit prononcé par la justice plutôt que le résultat d'une action militaire. Je pense que les procès sont importants pour les victimes, l'histoire, la mémoire, pour que l'on en tire toutes les leçons. Mais je sais aussi que des questions se posent sur la capacité de la justice à réunir les preuves et à tenir des procès de manière complète et efficace", dit-il. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.