Opération de police
Opération de police © Franck LODI/SIPA

Les agresseurs auraient attaqué la victime, après une soirée arrosée, car l'homme aurait eu un geste déplacé pour la petite amie du SDF.

Le corps torture d’un homme de 44 ans, baignant dans une mare de sang, a été découvert par sa mère dans son appartement du quartier Chantenay de Nantes. La police a réussi à reconstituer les faits et a interpellé, le 24 décembre, les auteurs présumés : un homme de 33 ans, sans domicile fixe, et deux adolescents : une fille de 15 et un garçon de 16 ans.

Selon leur version, ils ont été invités par la victime à une soirée alcoolisée qui aurait dégénéré après "un geste déplacé" de la victime envers l’adolescente de 15 ans, petite amie du SDF. Ce geste aurait provoqué un déferlement de violence, de coups et de tortures, ainsi qu’un viol avec un manche à balai.

Les agresseurs sont partis en dérobant l’ordinateur, le portefeuille de l‘homme après l’avoir obligé à donner son code de carte bleue. Selon eux, il était encore vivant à ce moment-là, agonisant. Son corps sera découvert deux jours plus tard.

En fin de journée, l’homme et les deux adolescents ont été mis en examen pour viols avec actes de barbarie, coups mortels en réunion, extorsion avec actes de barbarie, vols avec actes de barbarie. Les faits passibles de la réclusion à perpétuité, sauf pour la jeune mineure de 15 ans, qui encourt 20 ans de réclusion maximum en raison de son âge.L'homme de 33 ans et le mineur de 16 ans sont aussi mis en examen pour tentative d'escroquerie après avoir essayé de retirer de l'argent avec la carte bleue de la victime. Ils ont tous les trois été placés en détention provisoire.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.