Affaire Bonnemaison : le procès
Affaire Bonnemaison : le procès © Mariel Bluteau
**Nicolas Bonnemaison, renvoyé devant la cour d’assises des Pyrénées-Atlantiques pour sept empoisonnements, a été acquitté de la totalité des faits après trois semaines de procès et plus de 70 témoins qui ont défilé à la barre. Nicolas Bonnemaison, qui reconnaissait les faits encourait la réclusion criminelle à perpétuité.** Ce verdict d'acquittement général a été accueilli par une salve d'applaudissement dans la salle d'audience. A la sortie de l'audience, Me Benoît Ducos-Ader, l'un des avocats de Nicolas Bonnemaison a déclaré : > Il faut aller vers l'apaisement. Il n'y a ni héros, ni martyrs. Ce qui est sûr c'est que cet homme a agi en médecin, il a toujours revendiqué ça, crié ça. **"Il va commencer à vivre au rythme de la liberté" : Me Arnaud Dupin, avocat de Nicolas Bonnemaison**
Sur la scène politique, le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll a rapidement réagi, soulignant la nécessité de "faire évoluer notre cadre législatif". Et la ministre de la Santé de renchérir : "le gouvernement va travailler à donner un cadre juridique nouveau à la fin de vie." Pour ces derniers mots avant que les jurés ne se retirent pour délibérer, Nicolas Bonnemaison avait voulu préciser : > J'ai agi en médecin, comme je conçois ce métier, c'est-à-dire jusqu'au bout du bout. ### **Un réquisitoire clément** Mardi, dans son réquisitoire, l'avocat général a requis cinq ans de prison, avec sursis possible. Marc Mariée s'est ainsi adressé à l'accusé : > Non, vous n'êtes pas un assassin. Non vous n'êtes pas un empoisonneur. ### **Deuxième semaine d'audience : l'euthanasie en question** Pour cette deuxième semaine d'audience, la cour d'assises a vu passer les différents experts en matière d'euthanasie. Jean Léonetti a ainsi été entendu mardi, ainsi que les anciens collègues du médecin urgentiste. **► ► ► ALLER PLUS LOIN | [Jean Léonetti à la barre ](http://www.franceinter.fr/depeche-proces-bonnemaison-jean-leonetti-a-la-barre)** **Vendredi, Bernard Kouchner a été entendu comme témoin.** > Il y a des hommes à remercier. L'homme dans ce box ne mérite pas le qualificatif d'assassin. **
** A la sortie de l'audience, l'ancien secrétaire d'Etat à la santé est applaudi par le comité de soutien du docteur Bonnemaison. De nombreux confrères du docteur Bonnemaison ont également défilé à la barre, témoignant pour beaucoup de leur soutien à l'accusé mais aussi de leurs propres difficultés rencontrées devant la fin de vie de patients. L'un d'eux, Philippe Dabadie, ancien patron des urgences du CHU de Bordeaux résume ainsi : > Si c'était le chien de la famille, on ne le supporterait pas. ### **Première semaine d'audience : Bonnemaison réapparaît publiquement** **"C'est un homme qui se sent humilié" : Me Arnaud Dupin, avocat de Nicolas Bonnemaison** **
** A l’extérieur de la salle d’assises, il est soutenu par les quelque 300 adhérents de l’Association de défense de Nicolas Bonnemaison qui s’est constituée. Celle-ci est notamment à l’origine d’une pétition qui a recueilli plus de 60 000 signatures. **► ► ► ALLER PLUS LOIN | [Le site de l'association de défense de Nicolas Bonnemaison](http://soutien.nbonnemaison.free.fr/)**
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.