Bernard Cazeneuve
Bernard Cazeneuve © MaxPPP/Photo PQR/Voix du Nord

Six personnes soupçonnées d'appartenir à une filière djihadiste ont été interpellées dimanche matin à Toulouse et Albi, selon le ministère de lIntérieur. Tous ont été placés en garde à vue, cinq jours après une opération similaire en Seine-Saint-Denis.

L'opération a été menée par la Direction générale de la sécurité intérieure, et "s'est déroulée sur commission rogatoire de magistrats du pôle anti-terroriste de Paris, après ouverture d'une information judiciaire des chefs d'association de malfaiteurs terroriste et financement du terrorisme", selon le communiqué officiel de la place Beauvau.

► ► ► SUR LE WEB | Lire le communiqué complet du ministère de l'Intérieur

Le communiqué en profite pour rappeler son engagement sur la question du djihadisme, d'autant plus symbolique un mois après les attentats de Paris : "les services de police et de renseignement poursuivent donc sans relâche, sous l'autorité de la justice, le démantèlement des filières djihadistes sur le territoire".

"Il ne saurait y avoir de sanctuaire dans la République pour les terroristes" , avait assuré samedi Bernard Cazeneuve, en déplacement à Lunel où une filière djihadiste aurait été démantelée le 27 janvier.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.