Blocage de l'A1 suite au drame de Roye
Blocage de l'A1 suite au drame de Roye © Radio France

On attend des centaines de personnes aux funérailles des morts de Roye ont lieu ce lundi après-midi. Trois personnes issues de la communauté des gens du voyage, dont une jeune femme de 19 ans et son bébé de huit mois avaient été tués la semaine dernière.

Des funérailles qui suivent un week-end de tensions à Roye après la mobilisation des familles et des proches vendredi et samedi, pour protester contre l'interdiction faite à deux d'entre eux d'assister aux obsèques. Une soixantaine de personnes ont bloqué l'autoroute A1 pendant près de 15 heures , pour réclamer la libération des deux suspects, une demande qui, après examen du cas par un juge, a été finalement acceptée en appel.

Un épisode qui a toutefois ravivé les tensions déjà fortes après la mort brutale de trois personnes, et les services de l'Etat restent sur leur garde pour les obsèques. Le but, c'est bien évidemment d'éviter tout débordement ou toute violence. La préfecture appelle au calme et à la vigilance pendant ces obsèques.

Des centaines de véhicules dans les rues

Plus d'un millier de personnes issues de la communauté des gens du voyage sont attendues. Ils viennent de toute la France, et dimanche on comptait déjà une soixantaine de personnes installées près de Roye, dans la Somme. De nombreux véhicules, entre 300 et 400 sont également attendus , et la mairie demande aux habitants de ranger leur propre pour éviter les embouteillages.

La commune de Roye n'est évidemment pas prévue pour accueillir autant de monde en une seule fois, ce qui explique la vigilance des services locaux. Pour maintenir le calme, la préfecture de la Somme a mis deux dispositifs en place. Des gendarmes départementaux seront mobilisés, et des forces mobiles seront appelées en renfort au cas où la situation dégénère.

Les obsèques du gendarme auront elles lieu mardi à Amiens , en présence de Bernard Cazeneuve.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.