le ps dénonce l'arrestation musclée de demandeurs d'asile
le ps dénonce l'arrestation musclée de demandeurs d'asile © reuters

La confusion la plus totale a régné mardi sur le sort de trois djihadistes français présumés arrêtés en Turquie, dont le mari de Souad Merah, la soeur de Mohamed Merah, et renvoyés en France sans être interpellés par les autorités.

Mardi soir, le ministère français de l'Intérieur, qui avait dans un premier temps annoncé l'interpellation des trois hommes à Paris, a confirmé que les autorités turques avaient décidé de les renvoyer par un autre vol que celui convenu à destination de la capitale :

Le pilote de l'avion ayant refusé d'embarquer ces trois passagers sur le vol initialement prévu, les services turcs ont décidé de les renvoyer en France par un vol à destination de Marseille. Les services français ont été informés par leurs homologues turcs de ce changement de vol après l'arrivée sur le sol français des trois ressortissants expulsés.

Les services de sécurité et de renseignement poursuivent leurs investigations, précise le communiqué. Selon Apollinaire Legros-Gimbert, avocat basé à Toulouse de l'un des djihadistes présumés, son client et les deux autres hommes étaient mardi soir "en route" pour le rejoindre. Interrogé sur leur collaboration avec les autorités françaises, il a affirmé que celle-ci aurait lieu "dans les heures, les jours" qui viennent.

Mauvaise comm'

Dans un premier temps, le ministère de l'Intérieur avait annoncé que ces trois hommes avaient été interpellés à l'aéroport d'Orly en provenance de Turquie dans le cadre d'une enquête liée à une filière djihadiste en Syrie. Une source judiciaire avait corrigé le tir en fin de journée, annonçant qu'ils étaient toujours en Turquie, le commandant de bord qui devait les convoyer vers Paris ayant refusé de les embarquer dans son avion.

►►► ALLER PLUS LOIN | Renforcement en vue de l'arsenal anti-djihadistes

Mais Pierre Dunac, avocat d'un autre des trois hommes, a déclaré qu'ils avaient ensuite pris un autre avion et qu'ils avaient atterri en France sans encombre avant de rentrer chez eux :

Ils ont passé la douane, en France, avec leurs passeports, sans être le moins du monde inquiétés.

Selon une source policière, le système de contrôle des passeports ne fonctionnait pas lors de leur arrivée à Marseille. "Ils sont passés comme des fleurs. L'alerte n'a été donnée qu'une heure après." L'avocat a de son côté insisté sur le fait que les trois hommes étaient rentrés en France de leur plein gré.

Les trois hommes ont été arrêtés fin août par les autorités alors qu'ils revenaient de Syrie, où ils se trouvaient depuis "février-mars 2013", a indiqué le ministère de l'Intérieur.

Les djihadistes français en Syrie et en Irak
Les djihadistes français en Syrie et en Irak © Idé
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.