Après le massacre de Cyril et Alexandre, les familles Beining et Beckrich ont cru que le coupable de ces meurtres était en prison: Patrick Dils, 16 ans, avait avoué ces crimes…

Patrick Dils lors de son procès en appel, à Lyon en avril 2002
Patrick Dils lors de son procès en appel, à Lyon en avril 2002 © Maxppp / Max PPP

Après plusieurs interpellations et trois jours de garde-à-vue dans les locaux de la gendarmerie de Metz, il dira avoir frappé ses deux voisins à coups de pierre. Des aveux qu’il réitère ensuite devant la juge d’instruction et qui lui vaudront deux condamnations devant une cour d’assises, dont l’une à perpétuité.

Et pourtant, peu de temps après son incarcération, l’adolescent timide s’est rétracté, expliquant qu’il avait été victime de la pression des enquêteurs. Plusieurs éléments viendront d’ailleurs démontrer l’impossibilité matérielle pour Patrick Dils de commettre ces meurtres. La bataille, sans relâche, de ses parents permettra ensuite de prouver la présence du tueur en série Francis Heaulme sur les lieux du crime.

Mais Patrick Dils passera néanmoins quinze ans de prison. Quinze ans pendant lesquels il signera ses lettres des mêmes mots : "l'innocent incompris". Quinze ans de prison pour rien.

Retrouvez ici une timeline de Patrick Dils depuis les meurtres de Cyril et Alexandre, le 28 septembre 1986... jusqu'à son indemnisation en 2003.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.