Le pape François a longuement reçu les victimes européennes
Le pape François a longuement reçu les victimes européennes © maxppp

Le pape François a reçu des victimes d'actes pédophiles commis au sein de l'église. Il a dénoncé l'attitude d'une partie de la hiérarchie, complice ou indifférente pendant de nombreuses années.

Une fois encore le Pape François a tenu des propos forts et étonnants. Il s'exprimait ce lundi lors d'une messe au Vatican au sujet des actes pédophiles commis au sein de l'église. Non seulement il a condamné l'indifférence et la complicité d'une partie de la hiérarchie mais il a aussi longuement reçu six victimes européennes.

"Le clergé devra désormais rendre des comptes" a-t-il expliqué. Il a ajouté que la douleur des victimes et les suicides "pèsent sur la conscience de l'église".

Dans les années 60 et 70 des dizaines de milliers d'enfants et d'adolescents ont été victimes de violences sexuelles de la part de membres de l'église. A l'époque, ces agissements loin d'être dénoncés, avaient été couverts par les différentes hiérarchies.

La complicité inexplicable

C'est pour cette raison que le Pape actuel a clairement demandé pardon aux victimes pour "l'omission de dirigeants qui n'ont pas répondu de manière adéquate à des rapports sur des abus sexuels."

Evoquant "la complicité inexplicable" avec des crimes qui ont pour conséquence des "douleurs émotionnelles profondes", des "addictions", des "difficultés relationnelles" et enfin parfois le suicide, le Pape François n'a pas hésité a dénoncé ces actes en des termes très forts et jusqu'ici inédits au Vatican.

Pour le moment les autorités du Vatican n'ont cependant toujours pas mis de politique plus efficaces pour lutter contre les actes de pédophilie dans l'église, ce que les associations de victimes réclament depuis longtemps.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.