Le pape François
Le pape François © MaxPPP/Zumapress/Evandro Inetti

Le pape François a donné son feu vert la création d'une nouvelle instance juridique du Vatican. Elle sera chargée de juger les évêques coupables d'avoir couvert ou de ne pas avoir empêché des cas d'abus sexuels sur mineurs par des ecclésiastiques.

Ce sont les demandes répétées d'associations de victimes d'abus sexuels qui l'avaient réclamé : le pape François a finalement cédé, en annonçant la création de cette nouvelle instance, dépendant de la Congrégation pour la doctrine de la foi. Il suit ainsi d'autres recommandations, celles de la commission de 17 membres qu'il avait mise en place l'année dernière pour examiner les moyens de lutter contre ces situations.

Une aide possible dans les procès "classiques"

Les évêques impliqués indirectement dans ces affaires, soit en fermant les yeux soit en mentant sciemment pour protéger les auteurs, pourront désormais être jugés pour "manquement à leur devoir profesionnel".

Les plaintes pourront être déposées auprès des trois "ministères du Vatican qui supervisent les évêques : les congrégations pour les évêques, pour l'évangélisation des peuples et pour les Églises orientales.

Le personnel de cette nouvelle instance pourra aussi être sollicité dans certains cas pour participer aux "procès pénaux [donc de la société civile] dans des cas d'abus de mineurs et d'adultes vulnérables de la part du clergé".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.