le conseil constitutionnel va se pencher sur le refus de célébrer des mariages homosexuels
le conseil constitutionnel va se pencher sur le refus de célébrer des mariages homosexuels © reuters

Cette fois-ci, il n'est pas question de mariage pour tous et de Conseil constitutionnel, mais d'union avec son beau-père et de cour de Cassation.

La question est soulevée par une femme qui, en 1969 épouse un homme dont elle se sépare en 1977 après, notamment, deux condamnations du mari pour "violences conjugales". De leur union naît une fille.

En 1983, cette femme épouse son ex-beau-père qui décède après 22 ans de mariage en mars 2005. L'histoire aurait pu s'arrêter là. Mais le fils, l'ancien mari donc, choisit de l'assigner devant le tribunal de grande instance de Grasse (Alpes-maritime) pour faire prononcer la nullité du second mariage. Une sombre affaire d'héritage.

Denise et Raymond, une histoire singulière: le reportage de Corinne Audouin

En première instance et en appel, l'annulation a été prononcée. Mais l'épouse s'est pourvue en Cassation. La cour rendra sa décision le 4 décembre prochain.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.