le gouvernement défend les "salles de shoot" face aux critiques de l'opposition
le gouvernement défend les "salles de shoot" face aux critiques de l'opposition © reuters

L'association Parents contre la drogue a déposé deux plaintes au pénal auprès du procureur de la République et de la Cour de justice de la République contre la salle de shoot qui doit ouvrir prochainement dans le dixième arrondissement, au nord de Paris.

Les 300 membres de l'association dénoncent une "facilitation et provocation à l'usage illicite de stupéfiants"

L'association envisage également un recours administratif devant le Conseil d'Etat afin d'empêcher l'ouverture de cette première salle de shoot, prévue pour permettre aux toxicomanes de consommer leur drogue dans de bonnes conditions d'hygiène et encadrés par des personnels de santé.

Lise Verbèke a rencontré les membres de l'association Parents contre la drogue

Cette expérimentation a été autorisée sur décision du Premier ministre le 5 février dernier.

L'avocat de l'association, Me Guillaume Jeanson a déclaré:

Nous intimons l'ordre de suspendre immédiatement toute mesure visant à ouvrir cette salle de shoot, jusqu'à ce que le Conseil d'Etat se prononce.

Le président de l'association Serge Lebigot a ajouté :

Il faut un débat parlementaire sur le sujet. Or, l'objectif du gouvernement est d'éviter tout débat. On va fixer un point d'ancrage de la toxicomanie et des dealers.

Infographie salle de shoot
Infographie salle de shoot © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.