jean-noël guérini envisage la création d'un nouveau parti
jean-noël guérini envisage la création d'un nouveau parti © reuters

INFOGRAPHIE | Le président du Conseil général des Bouches-du-Rhône a été relaxé lundi matin par le tribunal correctionnel de Marseille. Il était accusé de "détournements de fonds publics" dans une affaire de soupçon de licenciement frauduleux. Il reste mis en examen dans deux autres affaires.

La justice reprochait à Jean-Noël Guérini d'avoir fait payer indûment par la collectivité une indemnité de 65.000 euros à Jean-David Ciot, qui était jugé pour "recel de détournement de fonds publics". Celui-ci, député des Bouches-du-Rhône et actuel dirigeant de la fédération socialiste du département, a également été relaxé. La justice soupçonnait son licenciement d'avoir été "arrangé" pour qu'ils puisse préparer les législatives de 2012 face à une candidate UMP.

Les précisions d'Olivier Martocq

1 min

Jean-Noël Guérini a tenu à être présent pour entendre la décision

Le tribunal a estimé que les délits n'étaient "pas caractérisés" et a ordonné la restitution de 65.529,10 euros à Jean-David Ciot, soit une somme équivalente au préjudice estimé et qui avait été placée sous séquestre.

Une victoire surtout politique

Pas question cependant pour Jean-Noël Guérini de crier victoire trop fort ou trop vite. Son avocat Me Hervé Témime estime que la décision allait de soi.

Il ne s'agit pas de triompher d'une décision qui était naturelle. Ce qui l'était moins, ce sont les poursuites dont M. Guérini a fait l'objet.

Cette décision constitue toutefois une victoire politique pour le président du Conseil général des Bouches-du-Rhône, ancien patron du PS local : lâché par son parti (dirigé à l'époque par Harlem Désir) suite à ses ennuis judiciaires, il avait finalement démissionné de ses fonctions au sein du PS.

Les prochains combats ne seront peut-être pas si simples : Jean-Noël Guérini est encore mis en examen dans deux affaires de malversations présumées sur des marchés publics de la région marseillaise. Autant de procès à venir pour l'ancien socialiste.

Les affaires de Jean-Noël Guérini

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.