Le parquet de Lille a passé en revue ce matin les cas de huit prévenus sur 14, et a surtout demandé des peines de sursis et d’amende, à l’exception de Dodo la Saumure. Le cas DSK sera évoqué cet après-midi.

Après avoir rappelé que « la prostitution est toujours une forme de violence », mais que le tribunal n’était là que pour « appliquer la loi », le procureur Frédéric Fèvre a ramené le dossier à ses justes proportions : pas celles d’un « réseau mafieux », mais de « multiples petits arrangements entre amis ». Des amis qui partagent devant la justice « le déni », « les trous de mémoire », et « l’absence totale de considération pour les femmes ravalées au rang de simple objet de plaisir ». Avec son substitut Aline Clérot, Frédéric Fèvre a réclamé deux ans d’emprisonnement dont un an avec sursis (et 10 000 euros d’amende) pour Dodo la Saumure (Dominique Alderweireld), « le boss », et trois mois avec sursis et 5000 euros d’amende pour sa compagne Béatrice Legrain qualifiée de « coacheuse ».Pour René Kojfer, l’ancien chargé des relations publiques de l’hôtel Carlton, ami de Dodo, le parquet demande 15 mois avec sursis et 2500 euros d’amende, car « sous ses airs bonhomme il a largement contribué au proxénétisme sur la métropole lilloise ». Sur le volet hôtelier de l’affaire, 8 mois d’emprisonnement avec sursis ont été requis pour les deux gérants-propriétaires du Carlton.Le parquet estime que l’avocat Emmanuel Riglaire doit bénéficier du doute sur une partie des faits reprochés, mais demande trois mois avec sursis et 5000 euros d’amende. Cet après-midi le ministère public devra livrer son analyse du cas Dominique Strauss-Kahn et de son cercle d’amis du Nord.Le parquet de Lille a passé en revue ce matin les cas de huit prévenus sur 14, et a surtout demandé des peines de sursis et d'amende, à l'exception de Dodo La Saumure.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.