Oise hebdo
Oise hebdo © DR

Un juge de Beauvais a prononcé vendredi dernier une condamnation exceptionnelle à l'encontre du magazine Oise-Hebdo, sommé de retirer son dernier exemplaire des kiosques pour un article considéré comme portant atteinte à la vie privée.

L'article incriminé relate le suicide d'un ancien commerçant de Beauvais. Le jugement privilégie la notion d'atteinte à la vie privée contrairement à toutes les jurisprudences qui font prévaloir dans ce type de cas au droit à l'information. Oise-Hebdo est condamné au retrait de son dernier numéro des kiosques assorti d'une double amende de 500 euros pour chaque heure de retard et de 500 autres pour toute infraction constatée.

Une condamnation rarissime

Le livre du Docteur Gubler, une photo de Christophe Dechavanne nu, les condamnations ayant abouti à un retrait de la vente d'aujourd’hui livre ou d'un journal se comptent sur les doigts d'une main en France et sont réservées à des cas exceptionnels.

Mais ici, si la question déontologique de rédiger un article sur le suicide d'une personnalité locale peut se poser, la question juridique de l'atteinte à la vie privée aurait dû être évacuée, estime l'avocat Eric Morain .

Oise Hebdo, notamment soutenu par le Syndicat National des Journalistes , espère maintenant que la Cour d'appel d'Amiens, qui réexamine le référé pour atteinte à la vie privée mercredi à 9h, va annuler ce jugement.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.