Jean-Jacques Urvoas a rendu son rapport pour lutter contre la surpopulation en prison, avec un ambitieux plan d’immobilier carcéral et la création de plus de 10.000 cellules.

Fresnes, corridor central
Fresnes, corridor central © Radio France / Corinne Audouin

C’est lors d’une visite dans la maison d’arrêt de Fresnes que le garde des Sceaux a rendu un rapport très attendu, en particulier sur la question de l’immobilier pénitentiaire : pour Jean-Jacques Urvoas, il faudra construire entre 10.309 et 16.143 nouvelles cellules d'ici au 1er janvier 2025 pour permettre la généralisation de l'encellulement individuel.

Parmi ces cellules, 800 à 1.500 seront des cellules doubles, selon le rapport du ministre qui juge indispensable de maintenir des cellules collectives pour les détenus qui le souhaitent ou en raison de nécessités (prévention du suicide, organisation du travail...)

Alors que la surpopulation carcérale a atteint cet été un nouveau record, l’objectif d’un détenu par cellule, inscrit dans la loi depuis 140 ans mais jamais appliqué, est l’objectif à atteindre pour le ministre de la Justice.

Août 2016 : Record de détenus dans les prisons françaises
Août 2016 : Record de détenus dans les prisons françaises © Visactu / Visactu

Jean-Jacques Urvoas, qui dit vouloir désormais une "doctrine architecturale pour l'administration pénitentiaire" souligne aussi la création de modules de préparation à la sortie des détenus :

Un plan qui doit dépasser les échéances électorales

Le ministre de la Justice est conscient des limites du mandat en cours, pour ces réformes qui nécessitent une installation sur le long terme :

Des finances débloquées dès 2017

Jean-Jacques Urvoas confirme que le problème de l'immobilier pénitentiaire est devenu une urgence. Il ne veut pas, toutefois, "agir dans la précipitation", même si il rappelle que la prison de Fresnes, où le plan est présenté, date de 1898, et qu'elle devait être rénovée en 1998...et que ce n'est toujours pas fait. Pour le financement de ce plan ambitieux, le ministre de la Justice promets de débloquer des crédits dès 2017 :

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.