Maurice Agnelet à son troisième procès
Maurice Agnelet à son troisième procès © Max PPP

Après les accusations d'un des fils de Maurice Agnelet, la justice italienne a décidé d'ouvrir une enquête préliminaire sur l'affaire. Car, d'après Guillaume Agnelet, son père aurait tué Agnès Le Roux d'une balle dans la tête à proximité de Monte Cassino.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Ce qui tue plus que la vérité, c'est le secret

Ce matin, la cour a une nouvelle fois entendu Guillaume Agnelet qui affirme avoir reçu les confidences de ses parents sur la culpabilité de son père dans la disparition d'Agnès Le Roux.

Très solennel à la barre, Guillaume Agnelet, pourtant contredit par sa mère, a déclaré:

Ce qui tue plus que la vérité, c'est le secret. Je viens retranscrire ce qui depuis près de 30 ans est au plus près de mes souvenirs. Je ne viens pas pour faire la guerre.

C'est une famille déchirée qui s'est affrontée devant la cour d'assises. A tel point que, quelques heures après, la mère de Guillaume et Thomas Agnelet, a envoyé un courriel à son fils menaçant.

"Tu peux dormir tranquille avec la mort de ta mère sur la conscience": compte-rendu Jean-Philippe Deniau

### Enquête relancée en Italie A la suite de ces déclarations, la justice italienne a décidé de l'ouverture d'une enquête préliminaire. Les carabiniers de Cassino, au sud de Rome, peuvent donc procéder à de nouvelles recherches du corps d'Agnès Le Roux, une de ses maîtresse alors âgée de 29 ans, disparue le 30 octobre 1977. Les enquêteurs affirment d'ailleurs être à la recherche d'ossements dans la zone indiquée par Guillaume Agnelet à la barre. **► ► ► ALLER PLUS LOIN | [Affaire Agnelet-Le Roux: l'incroyable saga](http://www.franceinter.fr/emission-le-zoom-de-la-redaction-affaire-agnelet-le-roux-lincroyable-saga)**
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.