A deux jours de la la fin du procès de Francis Heaulme, les familles des victimes se sont montrées divisées, au moment des plaidoiries des parties civiles.

Dans le procès Heaulme, le réquisitoire et la défense sont attendus mercredi, le verdict jeudi.
Dans le procès Heaulme, le réquisitoire et la défense sont attendus mercredi, le verdict jeudi. © Radio France / Matthieu Boucheron

Les avocats des parents de Cyril Beining sont convaincus de la culpabilité de Francis Heaulme. C’est plus compliqué du côté de la famille d’Alexandre Beckrich, représentée par deux avocats aux positions diamétralement opposées.

Maitre Moser se lève, marque un temps avant de commencer la plaidoirie la plus difficile, sans doute, de sa carrière. "Je suis tourmenté par ma conscience, dit-il. Je suis l’avocat des parents d’Alexandre. Mais je suis aussi un auxiliaire de justice. Je suis loyal avec mes clients. Mais ce que je vais dire pourra les heurter, les décevoir." Mme Beckrich et sa fille quittent précipitamment le prétoire. Car Me Moser ne croit plus à la culpabilité de Patrick Dils, à laquelle les parents d’Alexandre continuent de s’accrocher, malgré son acquittement en 2002.

Les deux thèses qui s'opposent

"Pour ma part, j’ai la totale conviction de la culpabilité de Francis Heaulme", martèle Thierry Moser, qui assume de plaider à contre courant de ses clients :

J’estime [que mes clients] ont tellement souffert qu’ils ne sont pas en état d’apprécier avec objectivité et sérénité la réalité.

"J’ai l’obligation de donner le fond de ma pensée, d’être parfaitement vrai avec moi-même. Je pense qu’il y a de quoi entrer en voie de condamnation, je le souhaite ardemment."

Tout autre son de cloche pour l’avocat historique du dossier, Me Dominique Rondu, qui accompagne la grand-mère d’Alexandre depuis trente ans. Ginette Beckrich, 91 ans, qui n'a pas pu assister au procès, n’a pas changé d’avis, et lui non plus. L’avocat relit des extraits des aveux de Patrick Dils – "ils restent toujours dans les têtes", dit-il – avant de démonter, point par point, les éléments à charge contre Francis Heaulme. Comme un avant-goût des plaidoiries de la défense... Dernière étrangeté dans cette affaire hors normes jusqu’au bout.

Réquisitoire et défense mercredi, le verdict est attendu jeudi.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.