Pierre Pallardy à son arrivée au Palais de justice de Paris
Pierre Pallardy à son arrivée au Palais de justice de Paris © MaxPPP/Xavier de Torres

On l'a un peu oublié. Mais Pierre Pallardy, c'était un peu le "monsieur santé et bien-être" de la France des années 70-80, qui découvrait la crise. Il fréquentait les plateaux télévisés, les émissions de radio. Ses livres, comme "Plus jamais mal au dos" , "Le droit au plaisir" ou encore "Et si ça venait du ventre?", se vendaient à des centaines de milliers d'exemplaires.

Il se targuait d'avoir soigné Picasso, César, ou encore Marcel Dassault.

Sa méthode? Un mélange de conseils pour une bonne hygiène de vie, et des massages vigoureux du ventre, capables selon lui de réguler l'équilibre psychique de ses patients et de soigner insomnies, dépression et fatigue chronique.

Aujourd'hui, âgé de 72 ans, il ne soigne plus. Interdit d'exercice depuis le dépôt d'une plainte en 2006, et l'enquête qui a suivi. Des femmes qui ne se connaissaient pas ont raconté des histoires très proches. Un mélange d'autoritarisme et de familiarité, par cet homme qu'elles voyaient un peu comme un gourou. Des séances qui dérapent, baisers, caresses... Jusqu'au viol pour certaines.

Les juges ont retenu 18 agressions sexuelles et viols non prescrits . 13 anciennes patientes et la mère de l'une d'entre elles, qui s'est suicidée, se sont constituées parties civiles, pour le procès qui se tient du 1er au 18 octobre devant la cour d'assises de Paris.

Catherine (le prénom a été changé) est l'une de ces femmes.

Au micro de Corinne Audouin, elle raconte ses cinq séances avec Pierre Pallardy. C'était en 2004.

A l'époque elle n'a pas porté plainte, préférant d'abord se soigner, en suivant une longue psychothérapie. Jusqu'à ce que la police la contacte, en 2006.

Au moment des faits, Catherine avait 55 ans. Elle a longtemps lutté contre la culpabilité de n'avoir pas réagi plus fortement. Si elle témoigne aujourd'hui, c'est en soutien aux autres femmes qui ne sont pas encore capables d'en parler.

Ce qu'elle attend du procès? Pas de haine, ni d'envie de vengeance. Elle aimerait aujourd'hui des excuses, mais elle n'y croit pas.

Soutenu par sa femme depuis 30 ans, Florence, et leurs quatre enfants, Pierre Pallardy, lui, conteste tous les faits qui lui sont reprochés. Que répond-il à ces témoignages multiples et semblables, de la part de femmes qui ne se connaissaient pas? Il s'expliquera à l'audience, dit son avocat, Me Hervé Témime. Pierre Pallardy encourt jusqu'à 20 ans de prison.

__

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.