Labry (Meurthe-et-Moselle), où un cimetière chrétien a été profané
Labry (Meurthe-et-Moselle), où un cimetière chrétien a été profané © Google Maps

Une fille de 12 ans et deux garçons de 14 et 15 ans ont été interpellés mardi dans l'enquête sur les dégradations commises sur une quarantaine de tombes chrétiennes à Labry. C'est la cinquième profanation dans le département depuis le début de l'année.

Les crucifix retournés ou brisés et une plaque funéraire dégradée. Au total, une quarantaine de tombes chrétiennes ont été profanées dans ce petit cimetière de Meurthe-Moselle.

Dans un tweet, Manuel Valls a exprimé ce mardi matin son "indignation" et appelé à des sanctions fortes.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

C'est le maire de Labry qui a constaté les dégâts en premier et a immédiatement appelé la police. Il pensait à "l'œuvre de jeunes pour faire les idiots". il semble ne pas s'être trompé. Les jeunes suspects, aux motivations "gothiques" selon le procureur, ont reconnu les faits. Ils habitent dans les environs de Labry.

L'adolescente, qui selon les enquêteurs ne serait pas entrée dans le cimetière, a été simplement entendue, tandis que les deux garçons ont été placés en garde à vue, a précisé le magistrat. Ils seront présentés à un juge des enfants en vue d'une mise en examen pour "violation de sépulture", un délit passible, pour les mineurs, de six mois d'emprisonnement.

Thèmes associés