L'usine Airproducts de Saint-Quentin-Fallavier
L'usine Airproducts de Saint-Quentin-Fallavier © Radio France / France Bleu

Moins de six mois après les attentats meurtriers de Paris, une attaque terroriste a visé vendredi une entreprise située près de Lyon, faisant deux blessés dans une explosion et un mort, un homme dont le corps décapité a été retrouvé sur le site.

► ► ► SUIVRE | Le direct de France Bleu Isère

L'attaque est survenue peu avant 10h00 à Saint-Quentin Fallavier, à une trentaine de kilomètres au sud-est de Lyon, dans une entreprise appartenant au groupe américain Air Products, fournisseur de gaz et de produits chimiques à usage industriel.

Selon le procureur de la République de Paris François Molins, qui donnait une conférence de presse vendredi soir, un seul homme à bord d'un véhicule s'est projeté dans l'enceinte de l'entreprise contre des bonbonnes de gaz. Des témoins ont alors entendu une forte déflagration. **Caroline Gros travaillait dans les environs de l'usine. Elle a entendu une grosse explosion.**
1 min

Caroline Gros : "Je me suis dit, c'est un avion à réaction"

Le suspect a par la suite été appréhendé alors qu'il tentait d'ouvrir des bouteilles d'acétone. Il aurait agi seul, selon les premiers éléments de l'enquête. Le corps décapité d'un homme, à proximité de drapeaux avec des inscriptions en arabe ("La profession de foi"), a été retrouvé. Il s'agit du gérant d'une entreprise de transport de la région, une entrepise qui employait le principal suspect. La décapitation rappelle les méthodes de l' organisation État islamique. Un autre homme a été arrêté, et une intervention du RAID a également eu lieu à Saint-Priest, près de Lyon, au domicile du [principal suspect Yassine Sahli](http://www.franceinter.fr/depeche-qui-est-yassine-salhi). Sa femme a été interpellée dans l'opération, tout comme sa soeur. Le suspect avait "des liens avec la mouvance salafiste lyonnaise" mais un casier judiciaire vierge, selon le procureur. **► ► ► LIRE | [Qui est Yassine Salhi, le suspect arrêté dans cet attentat ? ](http://www.franceinter.fr/depeche-qui-est-yassine-salhi)** L'usine de Saint-Quentin Fallavier, située sur l'une des plus grandes plateformes logistiques d'Europe, est classée Seveso, c'est-à-dire qu'elle est au nombre des sites "à risque" où sont stockés et/ou utilisés des matières dangereuses. "Les sites Seveso ont été protégés encore davantage et toutes les dispositions prises pour éviter tout drame supplémentaire, et prévenir toute action", a dit François Hollande. ### Vigipirate maximum en Rhône-Alpes **► ► ► LIRE |[](http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_14150.xml) [Vigipirate maximum en Rhône-Alpes après l'attentat dans l'Isère](http://www.franceinter.fr/depeche-vigipirate-maximum-en-rhone-alpes-apres-lattentat-dans-lisere)**
Le parquet antiterroriste s'est saisi du dossier et a ouvert une enquête pour "assassinat et tentatives d'assassinats en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste", notamment. **► ► ► LIRE | [Le parquet antiterroriste se saisit de l'enquête ](http://www.franceinter.fr/depeche-le-parquet-antiterroriste-se-saisit-de-lenquete)** Les forces de l'ordre ont été déployées en nombre dans la région. François Hollande a réunit un conseil restreint à l'Élysée. Il a annoncé que le plan Vigipirate était porté "en alerte maximum" pendant trois jours dans la région Rhône-Alpes : "J'ai voulu que soient tirées des conclusions et que nous portions le plan Vigipirate alerte maximum dans la région Rhône-Alpes pour trois jours." **► ► ► LIRE | [L'Union nationale, c'est terminé](http://www.franceinter.fr/depeche-attentat-en-isere-lunion-nationale-cest-termine)** **[](http://www.franceinter.fr/depeche-attentat-en-isere-lunion-nationale-cest-termine)** ### L'entreprise visée est un groupe américain dirigé par un Iranien > La nature de l'activité de l'entreprise n'est peut être pas étrangère au choix de la cible. C'est une déclaration à la presse du préfet de l'Isère, Jean-Paul Bonnetain. L'entreprise de gaz et produits chimiques visée vendredi matin par un attentat en Isère appartient au groupe américain Air Products, qui est dirigé depuis 2014 par un Iranien, Seifi Ghasemi. L'Iran chiite est en pointe dans le combat contre les forces sunnites de l'État islamique (EI), un mouvement sunnite. L'attentat contre la société de Saint-Quentin Fallavier, près de Lyon, n'a pas été revendiqué à ce stade, mais des drapeaux avec des inscriptions en arabe ont été retrouvés sur le site de l'explosion, ainsi qu'un corps décapité, marque des méthodes de Daech. Seifi Ghasemi a été nommé à la tête d'Air Products, dont le siège est en Pennsylvanie, le 1er juillet 2014. D'obédience chiite, il est né en 1944 dans la ville iranienne de Mashad. Citoyen américain depuis 1982, il a occupé divers postes de responsabilité dans les secteurs du gaz, de l'électricité et dela chimie aux Etats-Unis. Fondée en 1940, Air Products, qui emploie, selon son site internet, plus de 18 000 personnes dans le monde, fournit gaz et produits chimiques aux industries de l'agroalimentaire, de la santé, de l'énergie, des transports et des semi-conducteurs.
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.