Dans le Thalys Amsterdam-Paris
Dans le Thalys Amsterdam-Paris © Radio France

Son nom circule dans la presse depuis ce matin. Il n'a pas été confirmé par les autorités. Il s'agirait d'un Marocain de 26 ans faisant l'objet d'une fiche de la part des services de renseignements de plusieurs pays dont la France et l'Espagne.

Selon Bernard Cazeneuve, l'identité du tireur présumé du Thalys n'est pour l'heure pas établie avec certitude mais il pourrait s'agir d'un Marocain de 26 ans signalé en février 2014 à la France par les autorités espagnoles.

Son signalement pour islamisme radical a "aussitôt" conduit la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à émettre à son encontre une fiche de surveillance "S", a précisé le ministre français de l'Intérieur.

Il convient de rester prudent quant à son identité qui n'est pas encore établie avec certitude à l'heure où je vous parle. Si l'identité qu'il déclare était toutefois confirmée, elle correspondrait à celle d'un individu de nationalité marocaine âgé de 26 ans, signalé par les autorités espagnoles aux services de renseignement français en février 2014 du fait de son appartenance à la mouvance islamiste radicale.

Le profil du terroriste présumé par Bernard Cazeneuve

Si son profil était confirmé, il est par ailleurs établi qu'il a résidé en 2014 en Espagne puis en 2015 en Belgique, a dit le ministre. Le suspect a été transféré dans la matinée à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), siège de la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire , où se poursuit sa garde à vue. Elle peut durer jusqu'à 96 heures.

Le portrait du principal suspect par Benoît Collombat

Selon la presse, il s'agirait d'Ayoub El Khazani

Selon des informations du quotidien espagnol El Pais , Ayoub El Khazani aurait séjourné en Espagne. En 2014, Il est signalé par les autorités espagnoles comme étant susceptible de se rendre en France. Quelques mois plus tard, en mai 2015, il est soupçonné d'avoir voulu se rendre en Syrie via l'Allemagne. Après son séjour en Espagne, le principal suspect de l'attentat déjoué aurait séjourné en Belgique.

Ayoub El Khazani vu d'Espagne. les précisions de Matthieu de Taillac

Selon le quotidien, La Voix du Nord, Ayoub El Khazani "avait semble-t-il des attaches à Algésiras, en Andalousie, dans le sud de l’Espagne, mais aussi en Belgique. Il aurait même fait partie de la filière djihadiste à laquelle s’était attaquée la cellule anti terroriste belge en janvier 2015, lors d’une violente fusillade à Verviers, près de Liège."

En garde à vue, il nierait ses intentions terroristes

Ayoub El Khazani a été placé en garde à vue. Le parquet antiterroriste s'est saisi de l'affaire et il conduit l'enquête en mobilisant les services du ministère de l'Intérieur.

Selon des informations de BFM TV, il aurait déclaré aux enquêteurs avoir trouvé les armes " dans un parc". Il nie être terroriste et affirme aux enquêteurs avoir voulu effectuer un braquage, "rançonner les passager sous les menaces de ses armes."

► ► ► COMPRENDRE | Ce qu'il s'est passé dans le train Amsterdam-Paris

► ► ► COMPRENDRE | Le récit et les images des "héros" américains

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.