L'arrestation de Salah Abdeslam le 19 mars
L'arrestation de Salah Abdeslam le 19 mars © Reuters

Un policier belge soupçonnait Salah Abdeslam de se terrer à Molenbeek depuis début décembre l'année dernière. Par ailleurs, selon Le Monde, Abdeslam n'a été auditionné que sommairement par la police belge.

Le rapport date du 7 décembre 2015. Il est signé par un policier de Malines, à 35 kilomètres au nord de Bruxelles. On y lit que Salah Abdeslam se rendrait régulièrement, selon ses informateurs, dans un appartement de Molenbeek, au 79 de la rue des Quatre-Vents. L'adresse exacte à laquelle il a finalement été arrêté plus de trois mois plus tard , le 19 mars. Peut-être un problème lié à l'administration belge, Molenbeek et Malines étant situées dans deux régions différentes…

Autre raté : Salah Abdeslam n'a été auditionné par la police belge que deux fois une heure depuis son arrestation le 18 mars. C'est ce qu'affirme Le Monde, qui a pu consulter les procès-verbaux. L'interrogatoire porte surtout sur le 13 novembre, et peu sur ses complicités belges. Ce qui fait dire au quotidien que "la justice belge semble être passée à côté du drame qui se tramait".

Incarcéré à Bruges, Salah Abdeslam a changé de position depuis les attaques de Bruxelles. Il souhaite désormais selon son avocat "partir en France le plus vite possible". Une audience sur le mandat d'arrêt délivré par la France est prévue le 31 mars. Le drame belge risque évidemment de s'inviter dans ce débat technique.

Les explications de Sara Ghibaudo

Série d'arrestations à Bruxelles…

La police belge a interpellé une personne ce vendredi matin dans la commune bruxelloise de Forest, et six autres ce jeudi. Deux suite à une perquisition dans la commune de Jette, une dans le quartier des institutions européennes, enfin trois hommes ont été arrêtés dans leur voiture en stationnement juste devant l'immeuble qui abrite les services du parquet fédéral.

On ne sait pas encore si dans cette liste figurent les deux hommes traqués par la police belge depuis les attaques de mardi :

  • l'homme au chapeau, filmé par les caméras de surveillance de l'aéroport Zaventem aux côtés des kamikazes, avant de laisser derrière lui un grand sac bourré d'explosifs
  • le complice du kamikaze du métro, photographié lui aussi avec un gros sac

… et projet d'attentat déjoué en région parisienne

Ce jeudi après-midi, la police française a de son côté mis la main sur Reda K., 34 ans, soupçonné de préparer un attentat en France . Il avait déjà été condamné en Belgique pour son rôle dans l'acheminement de djihadistes en Syrie, mais à ce stade de l'enquête, il n'y a aucun lien tangible entre lui et les commandos de Paris et Bruxelles .

►►► POUR EN SAVOIR PLUS | Argenteuil: l'homme interpellé est un membre important des filières djihadistes

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.