Selon le Figaro, le Service National de douane judiciaire française a confisqué 862 millions d'euros d’avoirs criminels l'année dernière. + 477 % d'augmentation par rapport à 2016 !

Les douanes françaises dévoilaient ce mardi leur bilan annuel, notamment en matière de saisies d'avoirs criminels.
Les douanes françaises dévoilaient ce mardi leur bilan annuel, notamment en matière de saisies d'avoirs criminels. © Radio France / Emmanuel Leclère

Sur ce chiffre record de 862 millions d’euros d’avoirs criminels saisis, 691 millions concernent effectivement Rifaat al Assad à lui tout seul.

Après un arrêt de la cour d’Appel de Paris il y a un an tout juste, plusieurs opérations spectaculaires ont été déclenchées en France et en Espagne, principalement  à Marbella.  Rien qu’en France les douaniers enquêteurs et le fisc avaient identifié deux  hôtels particuliers, dont l’un de plus de 3 000 m² avenue Foch, plus une quarantaine d’appartements dans certains des plus beaux quartiers de la capitale, ou encore le château de Bessancourt, dans le Val-d’Oise avec ses 45 hectares de terrain. 

C’est l’enquête la plus poussée jamais menée par les douanes judiciaires sous l’égide du juge Renaud van Ruymbecke. La deuxième affaire est presque plus classique : 100 millions d’avoirs criminels saisis dans un volet marseillais du scandale de l’escroquerie à la taxe carbone. Cette affaire est jugée en ce moment à Paris. Elle a mené les enquêteurs dans les grands paradis fiscaux actuels comme les Bahamas, le  Luxembourg et Hong Kong.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.