L'arrestation de Salah Abdeslam le 19 mars
L'arrestation de Salah Abdeslam le 19 mars © Reuters

Selon l'avocat de Salah Abdeslam, le transfèrement du seul rescapé des commandos terroristes du 13 novembre ne devrait pas intervenir avant plusieurs semaines. Il est incarcéré à Bruges depuis son arrestation le 18 mars à Bruxelles.

Le parquet fédéral belge a prévenu : pour des raisons de sécurité, les médias ne seront prévenus de la remise de Salah Abdeslam aux autorités françaises qu'une fois le transfert effectué. Ce mercredi, son avocat annonçait que ce transfèrement n'interviendrait pas avant plusieurs semaines. Il est en effet toujours "entendu dans un autre dossier", celui de la fusillade du 15 mars dans la commune bruxelloise de Forest.

Une fois arrivé à Paris, Salah Abdeslam sera directement présenté aux juges du pôle anti-terroriste, au palais de justice de Paris, pour être mis en examen. Un juge des libertés statuera ensuite sur sa détention.

Trouver une prison adaptée

Pour des questions pratiques, l'homme sera incarcéré non loin de Paris, afin de rester à disposition des juges qui voudront l'interroger. Cela sera sans doute à Fresnes ou à Fleury-Mérogis, les plus grosses maisons d'arrêt de la région parisienne , qui présentent un niveau de sécurité suffisant, et du personnel formé à la gestion des détenus radicaux.

Une chose est sûre, il sera placé à l'isolement. À la fois pour prévenir le risque d'évasion, et pour limiter le trouble créé par sa présence. Il sera également étroitement surveillé, pour empêcher tout passage à l'acte suicidaire.

Comme n'importe quel détenu à l'isolement, Salah Abdeslam aura le droit de voir son avocat, de faire du sport, et à 1 heure de promenade par jour, dans une cour individuelle . Pour limiter tout risque de contact, les mouvements dans le reste de la prison seront bloqués pendant ses déplacements.

Pour autant, aucune cellule d'isolement n'est parfaitement étanche , rappelle un directeur de prison : les détenus peuvent toujours arriver à se parler en criant par les fenêtres.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.