Tribunal correctionnel de Paris
Tribunal correctionnel de Paris © Fotolia/gator
**Flavien Moreau, 28 ans, premier combattant français rentré de Syrie à passer en jugement, a été condamné jeudi par les juges du tribunal correctionnel à la peine maximum : sept ans de prison.** Lors de son procès, le 17 octobre, le procureur, avait requis la même peine. Le jeune homme avait déjà été condamné treize fois pour des délits de droit commun et avait donc déjà fait de la prison, résultat d'une adolescence chaotique pour ce garçon d'origine sud-coréenne, adopté par une famille française. Converti à l'islam, il était parti étudier l'arabe en Egypte, avant de se radicaliser et de choisir de partir faire le Djihad en Syrie, sous le nom de guerre d'Abdel Fattah. Lors de son procès, Flavien Moreau a toutefois affirmé n'avoir pris part à aucun combat, avoir fait "seulement de la surveillance, un peu de police". Il a assuré n'être resté en Syrie qu'une dizaine de jours et avoir du rentrer car le manque de cigarettes - il était interdit de fumer sur place - était trop dur à supporter. A son retour il a été mis sur écoute par les services antiterroristes qui l'entendront dire qu'il cherche de faux papiers pour repartir en Syrie et décident de l'interpeller en janvier 2013. "La réponse judiciaire qui a été donnée, est une réponse uniquement répressive, or à mon sens, il aurait fallu (...)prendre en compte la sortie de détention de mon client", a dit son avocat Me Pierre Darkanian, sans se prononcer sur un éventuel appel. Selon les autorités, le nombre de Français impliqués dans les filières djihadistes en Syrie et en Irak est passé de 555 à 932 depuis le 1er janvier. Trente-six d'entre eux ont été tués, 185 combattants ont quitté le théâtre des opérations et 118 sont de retour en France. Les autorités marocaines ont annoncé jeudi qu'elles avaient arrêté quatre islamistes français liés à des organisations terroristes et interpellés à Marrakech et Laayoune.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.