Des affrontements à Sivens en septembre 2014
Des affrontements à Sivens en septembre 2014 © PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI / PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI

Le corps de Rémi Freysse, âgé de 21 ans a été retrouvé vers 2h du matin. Les causes de sa mort ne sont pas encore connues. Une autopsie sera pratiquée lundi.

Le procureur d'Albi Claude Dérens a estimé ne pas avoir assez d'éléments pour tirer des conclusions

Il est au micro de Corinne Cutillat

Un peu plus tôt, ma préfecture révèlait dans un communiqué, les circonstances de la mort du jeune homme.

Cette nuit, vers 2 heures du matin, le corps d'un homme a été découvert par les gendarmes sur le site de Sivens. Les sapeurs-pompiers sont intervenus rapidement mais n'ont pu que constater le décès de la victime.

Les précisions de Corinne Cutillat

Des échauffourées samedi soir

Le lieutenant-colonel Sylvain Renier, commandant du groupement de gendarmerie du Tarn a réfusé de faire des commentaires précisant simplement que le calme était revenu vers 21h après que les forces de l'ordre aient utilisé des gaz lacrymogènes, de grenades assourdissantes et des flash-balls :

100 à 150 anarchistes encagoulés et tout de noir vêtus ont jeté des engins incendiaires.

Selon une source proche de l'enquête, l'homme retrouvé mort ferait partie "de ceux qui étaient au milieu des échauffourées hier soir." Le porte-parole du collectif qui regroupe une majeure partie des opposants au barrage, Ben Lefetey est moins catégorique.

Ben Lefetey se dit prêt à coopérer avec les forces de l'ordre mais évoque un possible "scandale d'État"

Le projet de barrage-réservoir d'1,5 million de m3 d'eau stockée est un nouveau front ressemblant de plus en plus à la mobilisation contre la création d'un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

Sivens dans le Tarn
Sivens dans le Tarn © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.