L'ancien chef de l'Etat a été mis en examen des chefs de corruption passive, financement illégal de campagne électorale et recel de fonds publics libyens. Il a été placé sous contrôle judiciaire.

Soupçons de financement libyen : Nicolas Sarkozy a été mis en examen mercredi soir
Soupçons de financement libyen : Nicolas Sarkozy a été mis en examen mercredi soir © AFP / Frédérick Florin

L'ancien chef de l'État a été mis en examen mercredi soir, après la fin du deuxième jour de sa garde à vue dans les locaux des policiers de l'office anti-corruption de Nanterre (Hauts-de-Seine), dans le cadre de l'enquête sur le possible financement par la Libye de sa campagne présidentielle victorieuse de 2007. Une information judiciaire qui avait été ouverte en 2013, sous la direction du juge d'instruction Serge Tournaire, co saisi avec deux autres juges. 

Nicolas Sarkozy est mis en examen pour corruption passive, financement illégal de campagne électorale et recel de fonds publics libyens. 

Il a été placé sous contrôle judiciaire.

De source judiciaire, l'ancien chef de l'Etat nie les faits qui lui sont reprochés.

L'affaire était instruite par des magistrats du pôle financier depuis près de cinq ans.  Elle avait commencé par la publication en mai 2012 par Mediapart d'un document libyen accréditant un financement d'environ 50 millions d'euros, pour permettre notamment à la Libye de sortir de son isolement diplomatique. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.